5 rue Alexandre Fourny 02300 Chauny
03 23 40 60 00 - 7J/7 24H/24
Comment devenir chauffeur ambulancier ?

L’ambulancier est à la fois un auxiliaire sanitaire et un transporteur spécialisé. Il est responsable du confort et de la santé du malade qu’il transporte. Il a les compétences et les connaissances requises pour utiliser le matériel qu’il y a à sa disposition dans le véhicule.

Description métier
L’ambulancier effectue le transport des blessés et des malades au moyen d’un véhicule spécialement adapté.

L’ambulancier a pour mission de transporter le patient, d’en prendre soin en effectuant sa surveillance durant le transport. A l’arrivée il doit savoir transmettre au personnel soignant les informations dont il dispose sur l’état du patient.

Durant le transport, l’ambulancier doit avoir une bonne connaissance des principaux itinéraires à emprunter. Il doit aussi savoir adapter sa conduite et l’itinéraire selon l’état du patient. En plus de la conduite, il doit assurer la tenue des divers documents administratifs (hospitaliers, Sécurité sociale…), l’établissement des dossiers de transport nécessaire à la facturation. L’ambulancier a aussi pour mission d’accompagner le patient dans les démarches administratives.

Les diplômes et formations nécesssaires

Trois diplômes existent pour travailler dans le monde de l’ambulance :

  1. Conducteur Ambulancier
  2. Auxiliaire Amblancier
  3. Diplôme d’état d’ambulancier

 

 

1- Conducteur Ambulancier :

Le conducteur ambulancier doit être titulaire du permis B certifié conforme à la conduite d’ambulance validé par la préfecture( Article R221-10 du code de la route).

2- Auxiliaire ambulancier :

Formation de 70 heures incluant la formation à l’AFGSU niveau 2(Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2)
Elle comporte un enseignement théorique et clinique, sur une base de 7 heures par journée de formation. Cette formation est accessible dans divers centres de formation tels que : Croix-Rouge, Aftral etc…
Cette formation porte sur:
– L’hygiène
– La déontologie
– Les gestes ergonomiques de manutention
– La règlementation du transport sanitaire
– Les gestes et soins d’urgence (AFGSU 2)

3-Diplôme d’état d’ambulancier :

La possession d’un permis de conduire non probatoire, d’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance (R221-10), d’un certificat médical de vaccinations sont exigés pour se présenter aux épreuves d’admission dans les établissements qui préparent au diplôme d’Etat. Au préalable un stage d’orientation de 140 heures dans une société d’ambulance est obligatoire (sauf pour les auxiliaires ayant exercés plus d’un mois, ou les sapeurs-pompiers de Paris ou Marseille ayant exercés 3 ans).

La sélection comporte une épreuve d’admissibilité comprenant un stage de découverte de 140 heures et une épreuve écrite (français et arithmétique) et une épreuve d’admission consistant en un entretien avec un jury.

A savoir : les titulaires du bac ou d’un diplôme du secteur sanitaire ou social de type CAP sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité. Les candidats ayant exercé, à la date des épreuves, les fonctions d’auxiliaire ambulancier pendant une durée continue d’au moins un an durant les 5 dernières années sont dispensés de l’épreuve orale d’admission.
La préparation au diplôme d’Etat d’ambulancier est assurée par des centres agréés par le ministère la Santé.

La formation est payante. Elle peut être prise en charge dans le cadre de la formation continue. Enseignement en institut de formation : 13 semaines, soit 455 heures ; enseignement en stage clinique et en stage en entreprise : 5 semaines, soit 175 heures.

Les 8 unités de formation pour l’obtention de ce diplôme :

  • Gestes et soins d’urgence
  • Etat clinique
  • Hygiène
  • Ergonomie
  • Relation – communication
  • Sécurité du transport sanitaire
  • Transmission des informations
  • Organisation du travail